Récit Afrique du Sud 1 - Suivez les 3 M, une famille en vadrouille

Aller au contenu

Menu principal :

Voyages > Afrique du Sud 2007
 
 

12 & 13 Septembre
Botshabelo et Blyde River Canyon

Arrivée à 6h50 à Johannesburg. Nous prenons immédiatement notre Nissan Almera direction le Blyde River Canyon. La route étant longue, nous ferons un arrêt pour visiter la mission Ndebele de Botshabelo. Le village est en fait une sorte de musée où vivent encore quelques personnes perpétuant les traditions dont celles des maisons peintes. Une découverte bien agréable près d'une rivière.

Nous repartons ensuite en traversant paysages dévastés par les incendies. A Sabie, nous faisons rapidement un tour aux Sabie Falls avant d'aller planter notre tente. La fatigue de l'avion se fait, vraiment sentir.

Le lendemain est consacré à la visite du Blyde River Canyon. Les premiers points de vue sont peu intéressants en raison des paysages brûlés, mais l'arrêt aux Bourke's potholes et le long de la rivière valent le coup ainsi que la vue sur le fameux lac et les Three Rondavels.

Ensuite il nous faut contourner le canyon par une jolie route pour arriver à Orpen Gate, l'entrée du parc Kruger. Nous installons notre tente à Maroela.

Notre premier " braai " se fait à la nuit tombée en compagnie des hyènes qui tournent autour du camp, heureusement protégé par des grillages. A partir d'aujourd'hui, c'est nous qui devenons les animaux en cage.

 
 

14 & 15 Septembre
Kruger National Park

Deux belles journées vont nous permettre de découvrir d'innombrables animaux. C'est vraiment un ravissement. Et plus on en voit, et plus on veut en voir.

Le premier jour, nous retrouvons la hyène à la sortie du campement. Puis derrière les arbres nous découvrons nos premières girafes, si élégantes et si… grandes. Au bord d'un point d'eau, un léopard s'abreuve puis s'éloigne lentement vers les arbres. Une belle surprise de voir cet animal assez rare. De beaux troupeaux d'impalas, de zèbres, de gnous se déplacent, que l'on regarde de moins en moins tant ils sont nombreux.

Mais au détour d'une petite piste, nous apercevons une lionne qui vient de traverser la route et 2 autres arrivent également. Nous sommes seuls, pas d'autre voiture et le moment est magique. Puis des éléphants marchant dans le lit d'une rivière à sec. En fin de journée, nous croisons un attroupement de voitures. Aux jumelles, j'aperçois effectivement un lion, couché près d'un lac. Quel bonheur. Nous partons en night drive où nous verrons finalement peu d'animaux, un éléphant couché et 4 rhinocéros peureux.

Le lendemain, nous rencontrons à nouveau des éléphants.. L'un d'eux, contrarié,  barrit et s'approche oreilles déployées.

Nous fuyons sans tarder. Nous voyons à nouveau des girafes par dizaine, des phacochères, sans oublier toutes les antilopes et les nombreux oiseaux multicolores. A Sweni, un observatoire en bois offre une belle vue sur un étang verdâtre rempli d'hippos et de crocodiles. Nous profitons au maximum de ces animaux et de leur bonne " bouille ".

 
 

16 & 17 Septembre
Swaziland et Hluhluwe

Avant de quitter le Kruger, nous croisons 4 lionnes avec en plus un lionceau tout mignon. Et malgré un troupeau de buffles qui nous coupe la route quelques minutes, nous sortons définitivement du parc (sniff...) à Crocodile Bridge pour aller vers la côte. Nous ferons donc une étape au Swaziland, à Mlilwane.

Cette petite réserve nous apporte le calme. Nous devons être 10 à dormir ici et on peut se balader à pied car il n'y a pas de fauves. Ainsi nous voyons des hippopotames, des crocodiles, des ibis, un héron goliath, des phacochères et des nyalas. Ce soir, c'est resto sur la rivière où les animaux viennent s'abreuver et nous mangeons donc un bon repas d'impala en sauce devant cette magnifique vue.

Le lendemain,  nous reprenons la route direction Hluhluwe. Le parc est un peu "vide" après le Kruger, mais nous verrons quand même de nombreux babouins, des antilopes et surtout des rhinocéros, en nombre et peu craintifs, dont 2 énormes qui tourneront autour de notre aire de barbecue. Heureusement, ce sont des herbivores... Sinon, nous ne verrons pas d'autres animaux à travers la végétation très dense ici.

Nous finirons notre route à Santa Lucia Estuary.

 
 

18 Septembre
Santa Lucia Estuary

Aujourd'hui pas de route. Nous empruntons un petit chemin de rando qui mène à l'océan indien avant de partir pour le tour en bateau sur l'estuaire. Nous voyons d'abord de nombreux oiseaux plus beaux les uns que les autres, martins pêcheurs pie, martin pêcheurs géant, aigle pêcheur, tisserin du Cap, hérons. Puis nous nous approchons d'une famille d'hippopotames en train de barboter. Il y a là une vingtaine d'individus, en tout cas pour ceux que l'on aperçoit au dessus de l'eau. Le guide imite leur cri, un grognement indéfinissable et certains hippos se mettent à répondre. C'est émouvant. Plus terrifiant par contre, nous verrons également 3 crocodiles se faisant dorer la pilule au soleil. Baignade interdite évidemment.

L'après midi, nous décidons d'aller à Cape Vidal pour un peu de farniente. En route, nous traversons carrément un incendie qui brûle la végétation autour de nous. Seule recommandation donnée par une dame avant d'y arriver : fermez vos fenêtres !! On peut dire que c'est terrible et impressionnant d'être au milieu d'un incendie.

A la plage, nous nous retrouvons observés par des rapaces et des singes samangos attendant vainement que nous laissions quelques miettes de notre repas. La baignade sera de courte durée car l'eau n'est pas si chaude que ça et le courant assez effrayant. Mais nous aurons ainsi fait trempette dans l'océan indien et ses magnifiques plages de sable fin pour la première fois.

 
 

19 & 20 Septembre
Drakensberg, Sani Pass et Lesotho


Nous quittons la côte pour la montagne. Après 4 heures de route, nous atteignons une région majestueuse, le Drakensberg. Nous profitons de l'après-midi pour faire une courte randonnée au Stromness, petit sommet qui permet de découvrir une vue superbe sur le massif et ses sommets en plateaux. De nombreuses fleurs jalonnent le sentier, éclatantes sous la lumière de fin de journée.

Notre backpacker semble isolé au milieu de nulle part. C'est un régal de se ressourcer ici et la nuit se fera dans un silence olympien.

Le jour suivant, nous partons en 4x4 pour le Lesotho. En route, nous faisons de nombreux arrêts où notre guide nous compte l'histoire du Sani Pass, la géologie, la faune et la flore de la région.

Nous profitons de ces instants pour admirer les panoramas qui s'offrent à nous. Nous passons ensuite le poste frontière sud-africain avant d'entamer la partie très accentuée de la route où le 4x4 est obligatoire. Et l'on comprend vite pourquoi ! Cependant nous arrivons sains et saufs au Lesotho à plus de 2800 mètres.

Les paysages changent car à cette altitude rien ne pousse. Les Basothos vivent donc de l'élevage de moutons éparpillés sur les immenses plateaux du pays. La pauvreté est ici normalité et tout tourne autour du rude travail des bergers. Nous rencontrons ainsi une chef de village qui nous explique un peu la vie dans les montagnes. Et nous rencontrons par hasard deux jeunes bergers tout étonnés de se voir sur l'écran de nos appareils photos.
Une magnifique journée à la rencontre d'un monde loin de nos pensées superficielles.

 
 
 
 
 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu