Récit Andalousie 2 - Suivez les 3 M, une famille en vadrouille

Aller au contenu

Menu principal :

Voyages > Andalousie 2012

Jeudi 22 Mars
Cordoue, Zuheros, Priego de Cordoba

Ce matin, nous visitons l’Alcazar de Cordoue, également gratuite avant 10h30. Nous découvrons de belles mosaïques romaines et des jardins aux alignements parfaits, jets d’eau, bassins, arbres taillés…

Après quoi nous quittons cette ville qui nous a vraiment conquis, direction Zuheros et la montagne. Sur la route, nous traversons d’interminables champs d’oliviers. Où que le regard porte, il se pose sur ces olives. Très monotone  mais vraiment impressionnant.

Au bout d’une heure nous quittons la grande route, pour entrer dans la Sierra Subbetica, qui nous ouvre grand ses canyons. Le très mignon village  de Zuheros est accroché sur les hauteurs, offrant un superbe panorama.

Nous partons en randonnée pour découvrir le Rio Bailon, faille assez impressionnante que l’on parcourt en suivant la rivière. Le parcours est  jalonné d’étranges formations rocheuses et de grottes. Cette très belle balade  offre des paysages de montagne superbes. Cependant nous ratons vers la fin du parcours une intersection, et nous nous perdons un peu dans les cultures en terrasses  abandonnées. Heureusement nous savons où se trouve la route, derrière la crête  que nous passons facilement, même à travers tout. D’ailleurs nous délogeons un gros lièvre qui s’enfuit en bondissant.

Nous reprenons ensuite la route direction Priego de Cordoba pour y passer la nuit, nous rapprochant ainsi de Grenade. La ville compte de nombreuses églises baroques aux décors particulièrement chargés. Les petites ruelles du minuscule centre   historique ont toutes les façades décorées de pots de géraniums et assiettes peintes. Nous dégustons au bar de l’hôtel Rafi un très bon fromage local, qui trempe dans l’huile d’olive. Bien gras mais bien bon  !

 
 

Vendredi 23 Mars
Grenade

Nous atteignons Grenade en fin de matinée, et nous découvrons une grande ville et les joies d’y circuler, entre feux, bouchons et stationnements interdits (ou payants).

Nous finissons par trouver une place gratuite à 10 min à pied  de l’avenue principale et dans une rue adjacente nous trouvons rapidement un hôtel.
A peine le temps de manger et nous prenons le bus n° 30 pour accéder à l’Alhambra. (oui nous prenons le bus ! mais en 10 jours nous aurons tellement marché que nous n’en avons aucun scrupule !)

Nous commençons la visite par le Palais de Généralife, et ses jardins, avant de rentrer vraiment dans les remparts, visiter le Palais de Carlos V et l’Alcazar.

A 16h nous entrons aux Palais Nasrides et malgré la foule, nous pouvons  nous extasier devant les dentelles de pierre des plafonds, arcades, portes, murs, balustrades… partout quoi. Mais où poser le regard ? C’est  tellement ouvragé partout. Heureusement entre 2 palais plus beaux les uns que les autres,  des petites cours ou patios permettent de reprendre ses esprits. Le summum reste pour mois ces « muqarnas », alvéoles sculptées recouvrant les voûtes  et les plafonds, ainsi que toutes les inscriptions calligraphiées.

En fin de journée, nous quittons l’Alhambra par le chemin qui descend entre les remparts et Généralife, pour remonter ensuite vers le Mirador de Saint Nicolas, d’où nous admirons l’Alhambra au coucher du soleil.

Ce soir nous assistons à un meeting politique sur la place centrale de Grenade. Il semble qu’ici aussi des élections se préparent ! Un bref résumé de notre nuit : sans sommeil. Que de bruit tout autour de l’artère principale   de Grenade.


 
 

Samedi 24 Mars
Grenade, El Chorro

Nous nous levons bien tard, car nous avons finalement fermé l’oeil à 6h du matin. Nous partons visité la Cathédrale et son imposant chœur style renaissance, comme le quartier autour d’ailleurs. Un petit trésor de la ville "basse".

Nous avons pris du retard sur notre itinéraire, mais il bruine ce matin et nous allons certainement devoir annuler la randonnée prévue.

Mais en arrivant  à El Chorro, plus de pluie. Nous faisons donc finalement un petit parcours pédestre pour découvrir les gorges et le Camino del Rey (que nous n’emprunterons pas). Cependant nous longeons la voie ferrée, ce qui nous permet de rentrer  dans la gorge et sa vallée. Nous apercevons quelques grimpeurs sur le Camino del Rey, bien équipés et accrochés !

Nous reprenons ensuite la voiture. Nous devions rejoindre Ronda mais il est trop tard. Nous atteignons donc Ardalès après avoir découvert le massif montagneux karstique très impressionnant autour d’El Chorro, où des milliers de grottes ont parfois été aménagées en habitat troglodyte.

 
 
 
 
 
 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu