El Nido Palawan - Suivez les 3 M, une famille en vadrouille

Aller au contenu

Menu principal :

Voyages > Philippines 2013


PALAWAN

 
 

Samedi 12, Dimanche 13 et Lundi 14 Janvier  
Découvertes d'El Nido et environs

Samedi, la journée va être consacrée exclusivement au transport : Avion de Manille à Puerto Princessa où nous arrivons à 12h30. De là nous trouvons une agence qui nous emmène en mini van jusqu’à El Nido que nous attiegnons vers 7h du soir.

Notre hébergement réservé ne débute que le lendemain, du coup nous prenons le premier hôtel à un prix correct, en plein centre d’El Nido, face à la mer.

Nous faisons le tour des centres de plongée, car nous prévoyons ici surtout de découvrir les fonds sous-marins, et ce dès Lundi. Nous rencontrons Ludo, français travaillant pour le club Deepn Blue Seafari. Il deviendra notre génial accompagnateur lors de toutes nos plongées. Une perle à Palawan !!

Dimanche : après nous être installé dans notre petit cottage face à la mer, nous décidons d’aller nous baigner, pour la première fois depuis notre arrivée. L’eau est à 27°C, c’est un régal, malgré une houle assez présente. Nous lézardons un peu en bord de mer, en ville, avant que le temps ne commence à se gâter. Nous nous réfugions dans notre cottage, pour lire et dessiner.
En soirée, la pluie et le vent s’intensifient. A El Nido, une coupure d’électricité s’invite à table, et toute la ville tombe dans l’obscurité jusqu’à ce que les chanceux propriétaires de générateurs mettent leur machine en route. C’est la ruée vers les restaurants ayant l’électricité. Heureusement, nous sommes déjà à table ! Nous rentrons rapidement lors d'une courte accalmie, notre hôtel se trouvant à 15 minutes à pied du centre d’El Nido. Toute la nuit, la baie sera balayée par la tempête.

Lundi : Nous avons rendez-vous à 8h45 au club de plongée. Le temps est très maussade et surtout la mer est vraiment agitée. En arrivant, Ludo nous informe que les gardes côtes interdisent les sorties en mer pour la journée, et que plusieurs bateau de pêcheurs ont coulé dans la nuit. La plongée est annulée aujourd’hui. Il ne pleut plus, nous décidons donc de louer une moto, pour nous promener dans les environs. Nous allons l’après-midi jusqu’à la magnifique plage de Las Cabanas, plage de sable dorée, entouréed’îlots rocheux et de la magnifique baie de Bacuit. Puis nous rentrons à El Nido. Mathieu fait un peu d’entraînement de natation dans la mer agitée, ce qui n’est pas pour me rassurer. Mais tout se passe
bien.

Nous décidons de conserver la moto pour les 4 prochains jours, ce qui sera bien pratique pour tous nos déplacements.

 
 

Mardi 15 et Mardi 16 Janvier
Archipel de Bacuit

Le temps est cette fois de la partie. Nous embarquons chaque matin sur notre grande bangka à destination des sites de plongée, situés à environ 40 minutes de navigation.

Nous en profitons pour admirer l’archipel, comme nous nous faufilons à travers les îles et îlots époustouflants. Bien que nous ne soyons pas dans un tour dédié au 'Island Hopping", et que nos journées sont consacrées à la plongée, nous aurons l'occasion maintes fois de parcourir ces paysages paradisiaques, lorsque nous faisons nos pauses entre les plongées ou pour le repas du midi.

Nous pouvons ainsi voir cette géologie particulière qui a formé cet ensemble, composé de roches karstiques inlassablement érodées par la mer. Cette érosion a créé des sommets très découpés, des rochers isolés, quelques fois en forme de champignons. Et entre ces falaises se glissent de splendides plages de sable blanc, dont certaines côtoient les resorts de luxe.
C'EST JUSTE UN LIEU MAGIQUE


 
 

Plongées dans l'Archipel de Bacuit

C’est ma première plongée depuis octobre, et je n’en ai que 7 au compteur, toutes réalisées à St Raphaël. Mathieu quant à lui, CMAS ***, est beaucoup plus à l’aise. Nous prenons vite nos habitudes, d’autant que Ludo, dès le début me briefe parfaitement pour que je sois rassurée.  Nous enchaînons 3 plongées par jour, avec les pauses au milieu des lagons magnifiques.

Le bateau du club est hyper confortable, c’est d’ailleurs le plus grand de tous les clubs, avec toilettes, cuisine, compresseur et bouteille d’oxygène à bord. On a même de la place pour s’allonger sur les côtés. Un peu de bronzette.

Chaque jour, Ludo nous fait découvrir la microfaune, dont il est lui-même passionné. Il ne se lasse jamais de chercher et de découvrir pour nous les ghost pipefish, les doris et autres nudibranches, les crabes orang-outang ou porcelaine, les crevettes, coleman ou mantis. Ludo est d’ailleurs photographe sous-marin et ça se voit. C’est un plaisir de plonger avec lui.

La visibilité est assez faible, janvier étant une période où le plancton est abondant. Mais nous aurons tout de même la chance d’observer des espèces plus grosses, thazards, barracuda, raies pastenagues, banc de yellow snaper, un groupe de 6 énormes perroquets à bosse et surtout ma TOUTE PREMIERE TORTUE. J’en danse de joie sous l’eau ! Les plongées se succèdent avec bonheur dans une ambiance hyper sympa, sur l’eau comme sous l’eau.


 
 

Jeudi 17 Janvier
Balade à El Nido

Mathieu repart à nouveau pour une journée plongée.  Mon carnet de croquis a pris du retard, et je décide de rester à terre.

Je vais en profiter aussi pour découvrir l’autre El Nido, la partie la plus au Sud d’El Nido, située après le port. C’est un endroit où je ne croiserai aucun autre blanc, les pistes sont encombrées de coqs, de bateau en réparation, de filets de pêche. J’aime cette zone authentique.

Les enfants sont surpris de me voir et me demandent où je vais. Je leur dit « au bout », et plusieurs m’accompagnent en riant. Le bout, c’est un bloc rocheux qui m’empêche de continuer. Des baraques en bois et sur pilotis tiennent difficilement. Mais j’ai droit au plus beau paysage d’El Nido. Plein de gros rochers en forme de champignons, taillés par la mer se trouvent à quelques mètres du rivage, entourés de petits bateaux et d’enfants en train de pêcher.

Oui décidément, c’est presque deux El Nido différents.


 
 
 
 
 
 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu